• littlemissus

Valparaiso, la ville arc-en-ciel


Ce week-end nous avons passé 4 jours à Valparaiso, capitale culturelle du Chili. Tu la connais sûrement pour ces tags qui recouvrent les murs. Et effectivement ils valent le détour!

Notre première impression a été assez mauvaise car le terminal de bus se situe dans un quartier assez triste et délabré. D'ailleurs il ne faut pas vous attendre à voir des tags au bas de Valparaiso... Après avoir pris un petit trolleybus français qui date de 1952 nous avons rejoint le centre puis nous avons commencé à monter sur les hauts de Valparaiso. Et tout de suite le charme a opéré.

Nous avons trouvé un super hostal, le Casa Volante, au départ du Cerro Concepción au milieu d'escaliers multicolores. Ce Cerro et son voisin, le Cerro Alegre, sont classés au patrimoine mondial pour leur tags. Ce sont donc également les préférés des touristes, ceux où il y a les plus beaux miradors, le plus de petits bars-restaurants-cafés etc...

Nous avons à nouveau pris un Tour4Tips (voir notre article sur Santiago) pour découvrir ces deux Cerros, le port et surtout l'histoire de la ville. Valparaiso a été fondée vers 1540 (cette ville ne possède pas de date précise de fondation) et a toujours été une ville portuaire importante. D'ailleurs aujourd'hui encore ses habitants se font appeler les "porteños". Il y a d'ailleurs beaucoup de contrastes à Valparaiso et Viña del mar (dont nous allons parler plus bas) car les pauvres marins côtoient les hommes d'affaire et dans chaque quartier on assiste à ce mélange de classes. Des maisons magnifiques côtoient des taudis, les petits bouibouis sont à côté de restaurants classes etc...

Aujourd'hui, il y a plusieurs bâtiments délabrés sur les cerros Concepción et Alegre car ils ont été détruits par des tremblements de terre (très très courants à Valparaiso) ou des incendies et que les règles de l'UNESCO sont tellement strictes qu'il faut des années pour réunir l'argent et les accords pour les reconstruire.

C'est aussi à Valparaiso que nous avons retrouvé une amie qui avait fait un échange chez nous, Daniela.

Cette fois nous avons pu communiquer dans sa langue à elle, l'espagnol, et elle a eu la gentillesse de nous servir de guide local et aussi de nous accompagner pour une expérience un peu particulière... Se faire tatouer dans la ville aux millions de grafitis... Et oui s'il y a bien une ville où se faire tatouer, c'est bien Valparaiso...Elle est en effet la ville de l'art et du graphisme par excellence ! (Je n'incite personne à le faire je souhaite simplement te partager ce petit moment spécial du voyage que je n'oublierai jamais). Je sais que le tatouage est une pratique plutôt controversée, soit on l'adore soit on la déteste. Oui, un tatouage c'est pour la vie, oui un tatouage abîme la peau et gâche le corps, oui le tatouage est un phénomène de mode, oui un tatouage ça fait mal et surtout oui la même question revient toujours "mais tu ressembleras à quoi quand tu seras vieille avec ces machins ?"... mais tout cela m'importe peu ! Mon premier tatouage a son histoire et sa signification et celui-là tout autant! J'ai eu la chance de pouvoir me faire tatouer par David en août et là, après beaucoup de réflexion et de discussions j'ai trouvé Juan Pablo. Se faire tatouer est déjà un premier pas mais se faire tatouer à l'étranger en est un autre. Évidemment en disant cela je pense au fait que le tatoueur peut ne pas parler ta langue, à l'hygiène, à la qualité de l'encre et surtout au tatoueur ! Donc si tu te poses pleins de questions c'est normal, moi je te le dis franchement j'ai failli ne pas y aller après avoir eu plusieurs réponses négatives et après nous être perdues en cherchant le salon... J'ai finalement pu avoir mon rendez-vous la veille pour le samedi (merci Daniela). Un petit message avec une idée de ce qui me plaisait et c'était le jour J. Juan Pablo n'a pas l'habitude de faire des dessins à l'avance, nous avons donc commencé par se promener sur internet à la recherche de différentes manières de personnaliser mon design de base. Après quelques clics sur Photoshop, le croquis était retouché, imprimé et décalqué. Et voilà, le son de la machine à tatouer se fait déjà entendre et Juan Pablo souriant me lance "Tu as peur ? Parce que moi oui, j'ai peur. Je n'ai jamais fait ce genre de motif...mais c'est fun !". Nous avons donc commencé la session par un éclat de rire et c'était parti pour 1 heure. Comme je l'ai dit plus haut, oui ça fait mal mais le résultat est au dessus de tout ce que j'avais pu imaginer ! Je te laisse donc avec une photo de mon tatouage. (Et pour la signification, je laisse libre cours à ton imagination... mais peut-être que le nom du site y est pour quelque chose...)

Viña del Mar et notre adieu à l'océan pacifique Non loin de Valpo, se trouve Viña del Mar. C'est une petite ville au bord de mer principalement connue pour son festival de musique qui a lieu la dernière semaine du mois de Février. Nous y sommes allées un dimanche, ce qui n'est vraiment pas une bonne idée car tout était fermé et même pour manger il a fallu bien chercher pour trouver un petit restaurant ouvert. Nous avons à nouveau participé à un Tour4Tips. Nous étions seulement trois avec un Américain, nous avons donc eu la visite en anglais. C'était très intéressant même si le choix de la langue fait perdre beaucoup de charme à la visite !

Viña est construit comme Valparaiso, c'est-à-dire en bord du mer et sur différentes collines. Nous sommes donc allées voir la fameuse horloge de fleurs, le jardin botanique et l'amphithéâtre qui se situent dans le parc Quinta Vergara et sur la plage du bord de mer. Cette ville n'est pas forcément un incontournable à cette saison, peut-être qu'elle l'est un peu plus en été (durant les mois de décembre à février).

Nous voilà donc au bout de nos 3 mois organisés avec l'association WEP, qui nous ont permis d'apprendre l'espagnol et de faire du volontariat dans des crèches pour enfants dans le besoin. Ce fut une expérience très enrichissante et franchement nous la conseillons à tout le monde !

Sí notre espagnol est à ce niveau actuellement c'est que nous avons appris énormément avec les enfants, parce que s'il y a bien des personnes qui ne te laissent pas le choix que de te débrouiller pour parler juste, ce sont les enfants ! Nous devons donc à nouveau dire au revoir à ces petits choux qui ont des milliers de câlins et de sourires à offrir...

Nous devons aussi faire nos adieux à l'océan pacifique et pour cela nous avons eu droit à un spectacle : des otaries nous ont fait la surprise de venir se poser en bord de mer à Valparaiso ! Un régal pour les yeux de les voir s'éclater entre jeux dans l'eau et bronzette !

Nous nous retrouvons très vite entre l'Argentine et le Chili pour la suite de notre voyage !

#Chili

178 vues
  • b-facebook
  • Instagram Black Round
  • YouTube - Black Circle